Festival Avignon Off 2016 - Chronique "Le Nazi et le Barbier" / Cie Les Ailes de Clarence

Durée : 0min 57sec | Chaîne : 2016 > Chroniques Critiques

Max Schulz est­il schizophrène ? C’est la question que l’on ne peut s’empêcher de se poser à l’issue de ce spectacle. En effet, comment un génocidaire nazi peut­il en venir à usurper l’identité d’un Juif du nom d’Itzig Finkelstein qu’il a assassiné, et à devenir un combattant pour l’indépendance de l’État d’Israël ? C’est avec dérision, grotesque, acidité et humour noir qu’Edgar Hilsenrath évoque la Shoah.

Interprète : David Nathanson
Mise en scène : Tatiana Werner

 

Nouveau commentaire :